De nouveaux parcs de pâturage

Date de l'actualité: 
13/03/2020

La gestion conservatoire des Chaumes de Sèchebec se poursuit, en partenariat avec le Conservatoire d'espaces naturels (CEN). Les moutons se plaisent sur le site et de nouveaux travaux sont en cours pour leur permettre de s'y installer durablement.

Cet automne-hiver (2019/2020), des travaux de broyage de la bruyère ont été réalisés sur le parc de pâturage existant sur le site. Ils ont pour objectif de faciliter le passage des moutons et de les inciter à pâturer partout sur la zone.

Dès ce début d'année 2020, d'autres opérations ont démarré sur le site. En effet, pour gérer au mieux le pâturage et continuer à préserver les pelouses sèches du site, d’autres parcs de pâturage vont être mis en place. Des travaux de broyage ont ainsi eu lieu pour permettre la mise en place prochaine de nouvelles clôtures.

2 autres parcs de pâturage vont ainsi voir le jour. Ils permettront aux moutons de changer régulièrement de place, reproduisant ainsi le pâturage itinérant, pratique ancestrale ayant contribué à façonner les pelouses sèches telles que nous les connaissons aujourd’hui. Ce fonctionnement permettra de gérer plus souplement le pâturage et favorisera la diversification des végétations.

L’objectif est de pouvoir assurer, à terme, l’entretien de l’ensemble du site par le pâturage et limiter ainsi les opérations mécaniques. Ceci permettra la reconstitution des ensembles fonctionnels de pelouses sèches et le développement des plantes et animaux qui font la richesse des Chaumes de Sèchebec.

Que les habitués se rassurent : l’accès au site restera possible grâce à des portillons disposés régulièrement le long de la clôture.

Ces travaux sont possibles grâce à des financements Natura 2000, par le biais de contrats Natura 2000 portés par le Conservatoire d'espaces naturels de Nouvelle-Aquitaine (CEN-NA). Le pâturage du site est donc le résultat d'un riche et fructueux partenariat entre les éleveurs, le CEN, la LPO, les communes,...